Choses délicates

Choses délicates.

Elles ont toujours été accessibles à chacun. A portée de regard, de chemin quel qu’il soit, ces offrandes, ces libertés vont du plus haut sommet en passant par l’arbre géant, la somptueuse prairie aux mille et une fleurs, le ciel d’aurore aux nuances d’or et d’orangé, le scintillement dans les feuillages d’une brindille de lumière. Ces offrandes ont ceci de magique qu’elles sont ensemble, à l’unisson tout en étant profusion. Jusqu’à cette herbe que la rosée du matin est venue embrasser et ce petit plus avec la toile d’araignée qui tremble ses perles dans la brise venue d’un horizon d’éveil. Qui plus est, c’est gratuit. Mais pour en profiter, pour nourrir son cœur, son âme de ces trésors, il faut avoir en soi cette sensibilité, cet abandon total à l’instant qui vous est présenté sur un chemin, afin de se laisser envahir par la beauté de ce que votre regard reçoit. Quand bien même le béton et l’acier viendraient déchirer, lacérer les lieux de leur lourdeur, dame Nature continuera sans cesse de donner, d’offrir. Elle est là pour cela. Elle est aussi messagère. Et le monde miniature des prairies fourmille autant sinon plus de vie, de surprises, d’harmonies et de délicatesses qui, pour peu que l’on s’en empare par exemple avec l’appareil photo, oblige à s’arrêter, se baisser. Le cadeau sera sublimé sur l’écran. L’individu lambda qui marche dans ces mêmes lieux pourra passer à côté de cela si son esprit est accaparé par les soucis quotidiens, les pensées parasites. Alors, pour essayer de vivre ce genre de moments dont la durée est pétale d’éternité, il faut se débarrasser des lourdeurs mentales envahissantes comme le gui, parasite des houppiers. Ainsi libéré, autant le chèvrefeuille, le cosmos ou la bourrache, la toile d’araignée aux cristaux de glace, le minuscule papillon azur, toutes ces choses offertes, et présentées avec ce sourire certitude qu’est le Silence pourront vous aider à admettre que la vie, décidément, mérite amplement d’être vécue.

Michel Labeaume

Toile1

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire