La Paix

La Paix

La Paix est un regard souriant face à un paysage de pluie et de vent. La Paix ne sera jamais un traité signé par des puissants aux poches pleines de contrats d’argent, mais un merle sur une branche de cerisier en fleurs, une aurore qui flamboie dans le cœur du promeneur s’étant levé tôt exprès pour ça. C’est une maman qui tient son enfant en ayant déjà en elle les préceptes à lui inculquer pour qu’il aime, qu’il avance et non pour qu’il envie et écrase avec morgue et suffisance. La Paix c’est un bouquet de fleurs de lumière puisées dans notre cœur pour les offrir aux passants. La Paix c’est un seuil d’éternité qu’il faut savoir franchir pleinement et non juste pour voir. La Paix est une vérité toujours en soi dans l’écrin de son propre destin et à saisir afin de grandir en beauté. C’est cette humilité qui fait que l’on sera toujours quelque part un disciple prêt à recevoir d’un Maître qui nous veut à ses côtés. C’est un cygne posé sur son nid et couvant pour la vie. La Paix c’est la Vie. A quel jeu jouent-ils ces faiseurs de guerre si ce n’est qu’ils sont les premiers perdants et que le miraculé, l’estropié, l’enfant handicapé auront en eux pour toujours ce mot effaçant tous les maux : Paix. Alors seulement le verbe aimer pourra germer pour des milliers de printemps.

Michel Labeaume

 

Dsc 0436

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire