Pour Lola, 1 mois et demi

Pour Lola, 1 mois et demi

Aujourd’hui, petite Lola, je t’ai vue, bien abritée dans ta poussette, au milieu de cette foule autant pacifique que protestataire contre les mesures gouvernementales servies par des satrapes. Tu dormais. Parfois, tu t’agitais un peu, dérangée par les cris « Liberté » et autres donnés par des gens fatigués de subir tant de manipulations, mensonges, tout ce fiel lâché pour le pouvoir et l’argent. Tu ne t’en souviendras plus quand, une fois grande, ou presque adulte, tes parents, ta famille te parleront de cette période de l’Histoire humaine où l’homme de la rue n’était considéré que comme un produit à fournir des richesses, à obéir, à rester dans l’enclos. Cette foule protestataire n’avait, en fait, qu’une idée en tête : offrir une Terre bleue à ses enfants au lieu d’une planète ecchymose où vous seriez tous devenus combattants. Petite Lola, un de nos plus grands poètes a dit : On n’hérite pas la terre de nos ancêtres, on l’emprunte à nos enfants. De toute mon âme de vivant, je souhaite, petite Lola, te savoir pouvoir fouler des sols riches d’humanité, avec dans ton regard la lumière offerte par celles et ceux qui, jusqu’au bout de leur passage, auront lutter pour son éternité. Aujourd’hui, les puissants vivent trop vite et nous font trébucher. Demain, la quiétude et la Certitude du lendemain ouvrira la voie à celles et ceux qui devenus pèlerins, marcheront en chœur en murmurant des refrains. Tu seras de ceux-là, petite Lola, et ta voix portera autant sinon plus loin même quand, sortie de ton cœur, elle rejoindra ces torrents de joie nés de la Source. Aujourd’hui, nous luttons afin de faire comprendre à tous ces butés qui nous dirigent et nous manipulent, qu’un vieux Monde se meurt, le leur et qu’un nouveau, né du Verseau il y a déjà quelques années, veut l’être humain au chœur du chant, devenu serviteur de Paix, devenu serviteur d’Aimer. L’humanité d’aujourd’hui survit tant bien que mal, conduite comme un troupeau à l’abattoir par des puissants et des riches croyant être maîtres du Temps. Demain, l’Humanité de Lola vivra des aurores et des crépuscules que personne aujourd’hui ne peut imaginer. Dors, petite Lola, j’ai puisé dans tes rêves quelques brins d’étincelles venus des écumes d’océans d’amour. J’ai puisé dans ton nid d’âme encore tout neuf et bien agencé, quelques grains de pollen donnés des fleurs de lumière et de ces deux récoltes, je t’ai fait un bouquet. Il sera florissant jusqu’au non-bout du Temps.

Michel Labeaume

24.07.2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Mesdames Julaud (mamans de Lola)
    • 1. Mesdames Julaud (mamans de Lola) Le 24/07/2021
    Bonjour, du moins Re-bonjour. Merci pour ce texte si beau, si prenant et surtout qui reflète l’exactitude de cette journée et de la pensée qui nous habite en ces moments difficiles.

    Merci pour elle, nous ferons en sorte de garder une trace de ce texte. Qu’elle puisse le lire quand elle sera grande !

    Les mamans de Lola et petite Lola !

Ajouter un commentaire