Totem

Totem

Lu  dans un média : Plus ils vieillissent, plus les gens détestent leur prochain. C’est ce que j’appellerai gratter la surface de l’apparence. En fait, c’est beaucoup plus subtil, plus profond. Cela fait des décennies que les pouvoirs avides font tourner en bourrique les peuples pour faire perdurer les dorures de leurs trônes à grands coups de fourberies pour la grandeur du pays et sa puissance. Grandeur et puissance, si l’on regarde sans filtre, sont deux croque-morts. Et une petite vieille ou un petit vieux qui regarde sa vie à travers ses pensées, se rend compte d’avoir raté quelque chose. Que ce n'est pas possible qu’il n’y ait que cette façon de mener sa barque avec les rames du PIB et du CAC40. Alors, elle ou il s’en veut, s’aigrit, devient acariâtre et en veut aux autres. Et voilà le résultat. Résultat amplifié par les pouvoirs et les médias qui, têtus et pétris de mauvais orgueil, n’avoueront jamais que ce Monde pourri l’est en majorité par leur faute, leurs déraisons. « Ils cherchent les causes de leurs déraisons mais ne voient pas que ce sont leurs raisons qui en sont la cause. » Il nous faut poser la bonne question : Qu’est-ce qui est vivant ? L’homme ou la banque de Rothschild ? Mettons l’Humain comme totem au centre du dispositif et il y aura moins besoin de créer des richesses qu’ériger une montagne d’Humanité. Ce ne sera pas quand il ne restera sur notre sol qu’une poignée de moribonds qu’il faudra écouter un journaliste dire : et si les utopistes avaient raison ?

Michel Labeaume

21.12.22

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire