Cillit Bang

Cillit Bang

Dans certains médias de ces derniers jours, il a été fait état de la difficulté pour les pays « pauvres » de se procurer des vaccins, ceux-ci étant quasi réservés aux pays « riches ». Ces derniers se bataillant à grands coups d’occultes manipulations pour se procurer la manne miraculeuse. Avec l’aval tout autant occulte de Big Pharma, interdisant (avec des pots-de-vin bienvenus) aux médecins généralistes de soigner avec autre chose que ledit vaccin. Ajoutons à cela cette pauvre Afrique, devenue cobaye de Big Pharma et qui va peut-être devoir, pour se procurer les seringues du miracle, laisser les riches dévorer leur sous-sol pour se procurer les terres rares et autres matières premières vitales à la 5G. Question saugrenue : A quoi joue Bill Gates dans la savane avec ses seringues ? J’imagine un petit africain mourant de la Covid 19 alors que ses parents sont toujours dans la même misère après avoir servi de cobayes. J’imagine mal l’état d’esprit de ces médecins-politiciens, en cheville avec Big Pharma et déversant leurs salamalecs à une Presse tout autant servile que le pitbull d’un skinhead.

Aussi, personnellement, je trouve qu’il y a trop de points négatifs (ou pas loin de l’être) pour porter crédit à ces pseudo-vaccins mis au point par des Picsou-chercheurs et dont l’efficacité reste à démontrer. Aussi, tenant par-dessus tout à ma liberté d’esprit, à mes choix, il est hors de question que je me fasse vacciner ou plutôt devrai-je dire, participer à cette cagnotte médicale. Aux Etats-Unis, un grand malade a préconisé de prendre (contre la Covid 19) un verre de Cillit Bang chaque matin au petit déjeuner. Je me contenterai de ma foi en la Vie et quand bien même mourrai-je de cette cochonnerie, c’est en homme libre que je rejoindrai mon Ciel. Ainsi j’aurai évité l’ovinisation de ma personne en portant une marque de couleur sur ma toison. Chacun est libre de sa vie, de ses choix. Un être humain est humain bien avant d’être citoyen. Aux yeux du pouvoir, nous ne sommes plus que des numéros (sécu, matricule etc.)  C’est avec mon âme que je marche, que je fonctionne. Ils veulent nous faire exister par le nombre. L’âme est unité, unifiée, unanimement individuelle et ce n’est qu’à la lumière de cette unité que nous pouvons sortir de l’ombre, tout en tendant la main et les sourires aux autres, tous les autres, sans exception.

Je dédie ce texte à Ahmed, mon ami migrant, son épouse et ses enfants.

Michel Labeaume

Lire Jean-Philippe Chippaux, « L’Afrique, cobaye de Big Pharma », Le Monde diplomatique, juin 2005.

Les sommes astronomiques versées par les laboratoires pharmaceutiques aux CHU en 2018 - Capital.fr

Un collectif de médecins se mobilise pour pouvoir prescrire de l'hydroxychloroquine - Sud Radio

Violaine Guérin est une endocrinologue et gynécologue française née en 1960. Elle est principalement connue pour sa lutte contre les violences sexuelles ainsi que pour sa défense de la liberté de prescrire pour les médecins à la suite de l'affaire du « protocole du Docteur Didier Raoult » pendant la pandémie de Covid-19 en France.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire