Le miroir

Le miroir

         Pourtant sans neurones, les miroirs réfléchissent. Ce qui leur manque en effet, c’est le pouvoir de voir au-delà de l’apparence. L’appât rance…Bien des contes font état de cet aspect trompeur, du moins parfois. A priori un individu somme toute normal, anonyme, pouvant passer inaperçu dans une foule se regarde dans la glace et celle-ci lui renvoie ce qu’il a en tête, à savoir une colère, un besoin inhérent de tuer, car au plus profond de lui-même il juge la société pourrie. Mais le miroir ne fait que renvoyer une vraie image. Le miroir est incapable de dire à cet homme que s’il devient assassin, il fera partie intégrante de cette pourriture. Et que donc la solution est ailleurs. Mais la solution de quoi ? D’une meilleure société ? Bien sûr, il faut bien admettre et se rentrer cela dans la tête que la colère, la haine, la vengeance n’ont jamais rien résolu. Relire l’histoire (qui a été écrite par des chasseurs car les lapins n’ont jusque-là pas eu d’historiens). Aussi notre homme, s’il veut une meilleure société doit commencer par enfouir et dépasser ses bas instincts afin de grandir en son for intérieur en apprenant à mieux voir, mieux regarder (prendre du recul) cela uniquement pour aimer. Pour le Verbe dirons-nous. Ainsi faisant il devient acteur et en tendant sa main aux autres, en souriant, en ouvrant sa porte, bref en aimant il attirera à lui d’autres gens qui à leur tour deviendront acteurs. Et c’est ainsi que la société changera. Aucune autre solution n’est envisageable. Dès lors, l’individu pourra briser son miroir (sans colère) car il aura compris que la lumière qui lui renvoie l’image vivante de lui-même est dans son cœur et qu’elle le pousse à rire, le pousse à la joie, le pousse à la Vérité.

La vraie beauté n’a pas besoin de fard pour naviguer dans les océans de négations et les tempêtes de crimes.

 

M.L.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

revenir en haut de la page