Une langue de bois

La langue de bois
 
 
Le tronc est bien droit.  Le feuillage s’éparpille aux 4 points cardinaux. Quelques oiseaux se font les fruits de l’arbre qui n’est pas fruitier. Impossible à les cueillir d’autant qu’il suffit d’écouter pour s’en nourrir. Souvent le vent vient souffler à ce vivant l’origine et le destin, la Vérité et le Malin, et l’arbre qui n’est pas dur de la feuille comprend d’où il vient et explose encore plus haut  sa joie d’être présent en grimpant sans les toucher dans les nuées éparpillées à l’envi. Quelle abnégation que celles de mes racines qui, toujours dans l’ombre, œuvrent pour la Lumière. C’est inscrit sur la feuille qui vient de tomber, marron et jaune, l’automne écrivant à l’aide du vénérable sur le sol  des vivants la merveille du temps et surtout son sacré.
Bientôt les épeires vont se mettre à l’ouvrage liant de leurs toiles perlées de jeunes pousses non avides de grandir mais simplement heureuses d’être présentes. La forêt semble austère, c’est peut-être une fausse image de la saison ou dû à ce regard oublié enfoui dans les tréfonds d’un humanisme perdu.  Les sentes  sont  parsemées d’or automnales et l’on guette avec envie l’apparition du cerf aux bois d’orgueil mais rien n’y fait. Pas grave se dit-on, laissons le silence y chasser entre les frondaisons et la mousse comme une main de dame Nature monte aux stères avec  sérénité. Un conte inconnu s’est enfui, laissant au hasard d’une souche vieillie, un champignon blanc et gris, demeure abandonnée d’un sylvain cavaleur et sûrement débauché. Et l’aurore viendra magnifier ce paradis agissant, laissant voir les restes déchirés des robes des fées, longs rubans de brume encore accrochés aux jeux des demoiselles. Et sur le miroir immobile de l’étang, l’Echange de Vie se propage du firmament jusqu’à ses fonds et le cygne avance, fier et sûr de lui, signant de son acte derrière lui, le long V de la Vie.
 
M.L.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau
Retour en haut de page