Mot d'E.T.

Je suis venu parmi vous par accident. Banal accident s’il en est. Mais ce qui m’a étonné dès mon arrivée, oui peut-être un peu après, c’est votre réalité. Vos façons de vivre. De gouverner. Mais où avez-vous été cherché  de telles lourdeurs ?  Vous faites la course aux profits. Vous faites la course à l’argent. Vous faites la course à la puissance, aux pouvoirs. Dans aucune planète de cet immense Cosmos je n’ai vu aussi laids comportements. Imaginez un cheval au galop. Il court à perdre haleine pour gagner. Et donc il ne peut voir la fleur sur le chemin d’à côté. Vous êtes ce cheval. En fait, vous courez à l’inutile. Au vain. Vous avez l’ivresse de l’ivraie. Rien d’autre. Même pour les soins, les thérapies, vous cherchez le profit, l’appât du gain. Pour tout ce qui construit votre quotidien, vous en faites un domaine de possible enrichissement. Enrichissement matériel, et donc illusoire… Vous entraînez tout le monde  derrière vous et beaucoup se retrouvent démunis. Course au gain, course à la puissance, course au pouvoir. Mais quand donc allez-vous réaliser sur quel parcours absurde vous avez choisi d’y inscrire vos existences ? Avec de nombreux amis, nous allons nous réunir prochainement pour décider d’une venue parmi vous, mais cette fois ci en toute conscience. Et nous nous éparpillerons dans tous vos états malades et irons voir vos politiciens et autres dirigeants pour leur enfiler un doigt lumineux dans le cul afin de leur ouvrir les yeux. Peut-être cela ne réussira-t-il pas mais qui ne tente rien n’a rien. Beaucoup parmi vous disent ne pas croire en Dieu, au Divin. Ce n’est pas au Divin qu’ils ne croient pas. C’est en eux-mêmes…

 

Signé : E.T.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau
Retour en haut de page