Les impasses

Les impasses

 

 

Enracinée depuis des lustres, et sans lumière, votre conviction de « vie unique », « on a qu’une seule vie », fait que tous vos dérapages contrôlés tendent vers le non-dit. Tout cela pour une vaine domination. Dérapages contrôlés en ce sens qu’au lieu de la transparence, vous choisissez la manipulation de l’information, manipulation politique, manipulation des masses. L’Everest, à côté de cette montagne de non-dits est un caillou. Nous, les peuples, sommes les Poucet qui, à contrario, d’avec ces cailloux, gardons en nous le chemin de la Vérité. Vous vous croyez intouchables, car bien assis dans vos fauteuils dernier cri, sur vos trônes solidement ancrés, vous pensez sincèrement qu’en taisant, personne ne saura. Vous devriez, ou l’apprendrez bientôt, que sitôt la faute effectuée, la contre-faute brandit son miroir et vous devrez avoir beaucoup de courage pour vous y regarder, vous juger. Celui qui vit avec l’argent, le pouvoir et la puissance dans son esprit ignore que son âme va écrouler ces trois colonnes et que, piteux Samson, il va prendre tout le temple de son règne sur la figure. Quelle cruauté ! Dirons certains. Non il n’y a là ni violence, ni vengeance. Il n’y a qu’une simple chute provoquée par la Lumière afin que vous compreniez sa signification et qu’enfin, vous sortiez de l’ombre. Vous  accumulez, sur vos écrans despotes, le ridicule et l’absurde, allant même jusqu’à hypnotiser pour mieux conduire vos moutons vers l’enclos de vos stupides comportements. Beaucoup se font prendre, qui prennent pour argent comptant la lumière de vos spots brûlant leurs ailes. Beaucoup vous ignorent, sciemment, ayant compris depuis longtemps vos desseins. Mais ces derniers vous les ignorez, sciemment, préférant clamer vos écrans comme seuls miroirs de la vie tout comme vous ignorez 9 prêtres sur 10 qui font des choses merveilleuses, vos regards de hyènes allant vers celui qui a fauté. Pour vous l’Aigle de mer est maître du Monde alors que l’on peut se poser la question sur ce qu’il tient dans ses serres comme proie….

En fait, la vie (et non l’existence), n’est rien d’autre qu’une succession d’apprentissages, de passages tant sombres que lumineux, ceci pour grandir, toujours et encore afin de sans cesse accéder au sommet d’un but afin d’y distinguer encore et encore d’autres horizons.

En fait, l’enthousiasme, flamme vivante ô combien, est le bâton du pèlerin allant au-delà du soleil lumineux pour y distinguer l’Autre, sans pareil, sans égal, et à jamais mouvement dans le cœur de tous ceux qui L’aiment.

Vous clamez haut et fort qu’on ne choisit pas sa naissance alors que n’est-il temps pour vous de choisir un autre chemin. Ce serait là une renaissance. Pour un autre Destin.

Plus la laideur de vos tromperies ajoute à leur poids, plus la légèreté de la Rose ajoute à sa beauté.

 

M.L.

 

22/01/18

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Retour en haut de page