Stop !

 

 

Stop !

 

Il faut tout arrêter. Faire le point et tirer un trait, peu importe la ponctuation, il faut s’asseoir et comprendre la façon dont nous sommes manipulés. Que cela soit par les dominants ou les médias, il est clair que cette folle course à l’illusion ne mène à rien d’autre qu’enrichir les riches et parquer les autres. Pratiquez une activité physique, remuez, bougez, mangez 5 fruits et légumes par jour, etc. etc. ! Ce matin, à l’aurore, j’ai vu une vingtaine de séniors, la tête baissée et fonçant à vive allure d’une marche nordique menée tambour battant par une monitrice haranguant sa troupe. Pourquoi donc veulent-ils nous faire vivre à cent à l’heure ? Ils ne savent pas que c’est finalement la tortue qui gagnera toujours. La vie n’est pas courte et il ne faut pas en profiter en vivant chaque jour comme un dératé. S’il y a des personnes pour vivre ainsi, c’est leur choix, mais elles n’ont pas à l’imposer aux autres ! La télévision    n’est rien d’autre qu’un hortator donnant le tempo. Combien y-a-t-il de meurtres chaque jour à l’écran ? Tout y est compétition, le meilleur boulanger, le meilleur pâtissier, le plus beau village, the Voice, et j’en oublie.  Pourquoi l’univers est-il présenté comme une soupe cosmique, un chaos, un foutoir d’où a émergé la vie ? Pourquoi informe-t-on sans relâche les gens sur les méfaits et assassinats et autres négations ? Depuis des décennies, le négatif est la nourriture des peuples. Aussi dans leur esprit, s’est-il installé cette conviction que la vie n’est rien d’autre. Bref, qu’l faut survivre. Non vivre. Mais survivre. Stop. Je ne prône pas la révolution. Je soutiens l’Art-Evolution ! Soyez artistes ! Soyez acteurs ! Sur cette grande scène de la Vie, jouez votre propre rôle et non celui préconisé par les lourds. Chacun d’entre nous est une part d’univers, avec ses vécus, ses acquis, son karma, son chemin et qui ne ressemblent en rien à ceux du voisin. Chacun d’entre nous est une religion propre. Donnons-nous la main tous tout en restant différents. L’enrichissement est là. Nulle part ailleurs. S’ils veulent vivre de leurs illusions qu’ils le fassent mais sans nous. Sans celles et ceux qui ont compris et appréhendé chacun leur chemin avec timidité au début puis avec certitude. Ce n’est pas vers le tunnel sans fin qu’avec mes ami(e) je me dirige, nous sommes sortis des rails et chaque sommet devant nous est à gravir. En sachant qu’un autre se cache derrière. Et un autre. Et mille et mille autres. Avec certitude, avec assurance, avec joie. Quel est l’imbécile (ou les imbéciles) qui a dit : la vie est dure mais c’est la vie. Peu importe son nom, je lui retourne mon non et sème mon oui. Les coupables sont ceux à qui profitent les guerres qui massacrent les innocents et que les gerbes fleuries transforment en héros. Il faut tourner la page. Stop ! Tournez la page, soyez dans les premières lignes du Verseau. 

Soyez heureux, sans rien d’autre que vous-même, nu, d’âme et de cœur. Dans ce monde qui se termine et cet autre qui vient, où un petit africain mourant de faim a moins de valeur qu’un hamburger chez MacDo, soyez cette nourriture qui à la fois vous comble et attire les autres à être de même. Les nouvelles semences germent, soyez un engrais. Des enfants lumière naissent un peu partout sur la planète. Etre attentif sans obsession. Vous ne savez plus regarder, vous ne faites que voir. Redécouvrez ce qui vous entoure. Et ce sera beau. Mais une beauté qui n’a jamais cessé d’être, ce n’est que le regard, les regards qui se sont engourdis. Chacun d’entre nous est sur Terre pour aimer, apprendre, comprendre, et c’est en semant tout cela que la récolte ensuite sera meilleure… Mon église est la Nature, mon autel est ma méditation et ma communion se fait au milieu des arbres, au bord des rivières, au milieu de la foule, à la terrasse d’un bistrot.

 

M.L.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau
Retour en haut de page