Le monde politique

Trump – Clinton :

 

Aux médias français :

 

Depuis un certain temps déjà, vous nous abreuvez, que dis-je vous nous noyez d’infos sur les combines, manigances, propos des deux zigotos. Le moins que je puisse vous signifier est que je n’en ai absolument rien à foutre. Si pour vous médias et autres caniches de l’Oncle Sam, les USA sont maîtres du Monde c’est parce que vous le voulez bien. En tout état de cause, il apparaît nettement qu’il y a quelque chose de grave qui est en train de se propager à travers la planète : le virus de la politique semble détruire les neurones de ses adeptes et par voie de conséquence le même effet désastreux agit sur leurs fans. Je n’ai jamais de ma vie constaté à quel point une classe politique pouvait évoluer à un si bas niveau. Il y a eu l’homme de Neandertal, l’homme de Cro-Magnon et chez nous l’Homme de Bygmalion. Aux USA, c’est indescriptible tant la jobarderie, la connerie humaine envahit les médias. Je vous plains.

 

Réaction à mon texte d’une amie :

Les grands dirigeants américains.... Qui oublient l'ombre d'un certain Vladimir sur l'autre partie de la planète et qui me fait frémir... Silence total sur la Syrie.. Et que dire de nos porte-paroles et de leur entièreté humaine...?? Sous nos airs de démocratie, on a la sensation d'une dictature tacite. Certains et certaine utilisent la colère des citoyens pour amadouer de leur parole. Cela me fatigue. Avons-nous le droit de leur demander, sans enfreindre à leur personne, s'ils sont tout à fait authentiques et humains ? Quel est leur véritable degré d’ouverture ? Fêtent-ils juste avec leurs proches et partisans ? Dansent-ils le zouk ? Boivent-ils le thé avec des femmes voilées ? Ont-ils déjà assisté à une Barmitzvah? Sans rire. Véhiculer une image qui divise voilà ce qui entretient la distance, un gouffre entre chacun. Murés dans une tour d'ivoire, on dit accepter et respecter l'autre. Tant qu'il y aura un communautarisme pseudo sécuritaire d'appartenance, comment irons-nous les uns vers les autres ? On se respecte chacun chez soi, portes closes, et Dieu pour tous. Tant qu'il n'y aura pas de vraies rencontres inter-communautaires, inter-religieuses et inter-culturelles respectueuses de tous, il y aura des divisions. Merci aux porte-paroles de savoir si bien entretenir la non interaction humaine au profit de la procrastination et le fossé du pouvoir d'achat. Toutes ces campagnes d'ici et d'ailleurs font l'effet d'une poudrière. Et si l'on parle de préserver l'environnement pour l'avenir de nos enfants, c'est tout juste une utopie, ou peut-être dans une autre vie..? Comme si ces préoccupations étaient minimes, scindées du reste. Je ne partage pas leurs convictions. Et je ne mangerai pas d'ce pain-là.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau
Retour en haut de page